# # Robots.txt file for http://www.capucine11.com # Generated by www.iseom.com - see website for more SEO tools User-agent: * Histoire, balades et visites en Pays de Loire
 
BONJOUR
TROUVER PLUS SIMPLE, C'EST PAS POSSIBLE ! LA C’EST VRAIMENT GAGNANT ET CELA VA TRÈS VITE
Inscrivez-vous, suivez la petite formation et mettez-vous en affilié
http://www.revenusemail.com?xyz=841
Passer des annonces, adresser à sa maillingliste ou ses amis, même des campagnes cpc, tout est à votre portée
10mn /jour et vous faites 100$/mois, 30mn 300à 500$...alors, à vos claviers !
Tous mes remerciements à Alain Brugnot, peintre, poète... et mon infatigable correcteur
C’est un ancien Templier, Esquieu de Floyran, qui va le lui fournir. Celui-ci avoue au roi les pratiques obscènes des rites d’entrée dans l’Ordre ; et Philippe le Bel, personnage très pieux (quand ça l’arrange !), est on ne peut plus choqué par de tels actes. Il écrit donc au pape pour lui faire part de ces aveux.
En même temps, Jacques de Molay, au courant de ces rumeurs, demande une enquête au pape, qui la lui accorde, tout en gagnant du temps en faisant traîner pour protéger le Temple.
 
Mais le roi est pressé et n’attend pas les résultats de l’enquête. Avec pour chefs d’inculpation « la profanation de la croix, l’idolâtrie d’une tête de chat et la sodomie », le 14 septembre 1307, Philippe le Bel donne l’ordre d’une arrestation massive des Templiers en France au cours d’une même journée, le vendredi 13 octobre 1307.
Depuis ce jour, le vendredi 13 est resté dans la mémoire populaire comme un jour maudit.  
Tout doit se passer très vite, en une journée et partout en même temps, dans le but de profiter du fait que les Templiers sont disséminés sur tout le territoire et d’éviter qu’ils préviennent leurs frères et deviennent difficiles à arrêter.  
arrestation des Templiers
138 sont arrêtés à Paris, en plus de Jacques de Molay, arrêté dans l’enceinte du Temple. Le même scénario se déroule au même moment dans toute la France, dans toutes les commanderies. C’est une opération de police conduite dans le secret absolu par Guillaume de Nogaret, première véritable rafle policière jamais organisée.
Tous leurs biens sont confisqués et confiés à la garde du Trésor royal… Enfin ! Ceux que l’on a trouvés ! Le roi pense que le trésor des Templiers est dissimulé dans l’enclos du Temple à Paris… mais il n’y a pratiquement RIEN !
 
Alors, ce trésor tant convoité par le roi Philippe, où est-il ? Le saurons-nous la prochaine fois ?... A voir…
(*) commentaire(s)
Personnages de l'histoire
Le palais des papes à Avignon
Les Templiers se laissent emmener sans aucune résistance. Ils ne se méfient pas du roi car ils dépendent juridiquement du pape et ne savent pas que Clément V n’est plus qu’une marionnette entre les mains de Philippe.
Le roi a besoin d’argent, « une année de finance » et fait savoir au Maître du Temple, Jacques de Molay, « qu’il apprécierait que le Temple lui en fasse l’avance ». Mais Jacques de Molay refuse car il doute du remboursement de la créance, d’autant que Philippe a déjà de nombreuses dettes chez eux. Dès lors, Philippe le Bel n’a plus qu’une idée en tête : détruire cet Etat dans l’Etat, pour ne pas avoir à rembourser ses dettes et récupérer leur Trésor par la même occasion. Encore faut-il trouver un prétexte avouable !
Guillaume de Nogaret
51 - L'arrestation des Templiers
L’affaire étant réglée du côté du pape, Philippe le Bel peut maintenant se retourner contre les Templiers.
le Temple de Paris
cliquez dessous pour un accompagnement musical
Celui-ci est un roi centralisateur, il veut une monarchie absolue, un pouvoir total. A ses yeux, deux structures lui font de l’ombre : le Saint-Siège qui s’obstine à considérer le pouvoir spirituel supérieur au pouvoir temporel des rois, et l’ordre du Temple qui constitue une menace de par sa puissance politique et financière. Philippe le Bel décide d’abattre l’un et l’autre.
A la mort du pape Benoît XI (d’une indigestion de figues paraît-il), il ne faut pas moins de 11 mois de débats houleux entre les partis italien et français pour parvenir à élire le nouveau pape, un Français, Clément V. Le roi Philippe a suffisamment intrigué et payé pour obtenir cette élection ! Il pense que le pape, sacré à Lyon et installé à Avignon, va demeurer sous sa coupe et n’aura rien à lui refuser. (Le souvenir de Boniface VIII cherchant à l’excommunier lui reste en mémoire).
Pendant toute l’époque des croisades, les Templiers jouissent d’une image prestigieuse. Mais la perte de la Terre Sainte par les chrétiens va inverser la donne : l’opinion publique ne leur est plus favorable. On les accuse d’avoir perdu la Terre Sainte et leurs richesses accumulées suscitent la jalousie… et l’envie du roi de France,
Philippe IV le Bel !
Accueil Sommaire VisitesAlbums photos L'échoppe des histoiresSites amis Contact