# # Robots.txt file for http://www.capucine11.com # Generated by www.iseom.com - see website for more SEO tools User-agent: * 38 - Jean sans Terre (texte) - Histoires en Pays de Loire
 
cliquez à droite pour un accompagnement musical
Cependant, tous ne sont pas prêts à le reconnaître. Nombreux sont ceux qui regardent son jeune neveu, Arthur 1er de Bretagne (fils du 3ème fils d’Henri II), comme l’héritier légitime. Et de fait, il l’est. Il prime dans la liste de succession à la couronne sur son oncle Jean (4ème fils seulement). Le roi Richard, sans enfant, avait d’abord choisi Arthur comme héritier, puis, le jugeant trop jeune (il n’a que 9 ans quand il devient duc de Bretagne) et trop faible, il désigne finalement son frère Jean à qui il pardonne toutes les trahisons.
 
Mais Arthur a des alliés, et pas des moindres : de nombreux grands seigneurs de l’Ouest de la France, qui espèrent pouvoir le manipuler à leur gré… et surtout le Roi de France !
Arthur va donc chercher à s’emparer des territoires de son oncle. Agé de 15 ans, il peut maintenant jouer un rôle plus actif et sans attendre la constitution complète de son armée se lance contre son oncle… et sa grand-mère Aliénor, qui s’est rangée du côté de Jean.
Imaginez un gamin de 15 ans qui s’apprête à capturer sa grand-mère de 80 ans !
 
Heureusement, Jean vient à son secours et capture Arthur.
 
Arthur est emmené d’abord à Falaise, puis à Rouen. De là, on perd sa trace ; personne ne sait ce qu’il est devenu.
 
Les hypothèses vont bon train à ce sujet. Je vous en livre une ou deux :
 
- Certains disent qu’après avoir bu, Jean l’aurait tué de sa propre main, puis aurait jeté son corps dans la Seine, attaché à une lourde pierre.
 
- Autre hypothèse : l’officier commandant la forteresse où il est emprisonné prétend l’avoir remis aux agents du roi (Jean), envoyés pour le castrer et qu’il serait mort suite à l’opération.
 
Par la suite, cet officier se rétracte et affirme qu’Arthur vit toujours.
 
Nous ne saurons jamais ce qui s’est passé, mais en tout cas, on ne l’a plus revu.
 
Outre Arthur, Jean capture également sa nièce (sœur d’Arthur), qui maintenant peut aussi prétendre à la couronne. Elle demeure prisonnière le reste de sa vie.
 
Aliénor se retire à nouveau à Fontevraud, où elle passe les deux dernières années de sa vie (1202-1204).
C’est en tout cas dans l’église de cette abbaye qu’elle est inhumée en habit de moniale fontevriste, dans une tombe qui ne sera que quelques années plus tard surmontée du gisant, sans doute commandé de son vivant, ainsi que ceux de son époux Henri II et de son fils Richard Cœur de Lion.
A la mort de Richard Cœur de Lion, Jean sans Terre devient Roi d’Angleterre et hérite de toutes les terres des Plantagenêt.
Né trop tard pour obtenir quelques terres au moment du partage  (plus fictif que réel, d’ailleurs) qu’Henri II Plantagenêt avait fait entre ses fils, Jean a toujours rêvé de mettre sur sa tête la couronne d’Angleterre, et agit en conséquence… C’est chose faite : il est roi !
Eh oui ! Philippe-Auguste, ancien « allié » de Jean sans Terre contre Richard Cœur de Lion, soutient maintenant Arthur contre Jean. Les alliances se font et se défont au gré des circonstances et surtout des intérêts. Il prend Arthur sous son aile et l’encourage à revendiquer la couronne d’Angleterre.
C’est encore Aliénor d’Aquitaine qui tente de pacifier ces deux familles ennemies de France et d’Angleterre en organisant le mariage de sa petite fille Blanche de Castille et de Louis (futur Louis VIII, fils de Philippe-Auguste). Elle négocie cette « affaire », qui s’accompagne d’un renoncement de la part de Philippe-Auguste au soutien qu’il porte à Arthur, et va jusqu’à aller chercher sa fille elle-même au-delà des Pyrénées.
C’est une bonne idée qui va pacifier pendant deux ans les relations entre les deux familles, mais Jean ne sait décidément pas se faire apprécier, c’est le moins qu’on puisse dire, et très vite son arrogance, ses vexations envers ses vassaux et surtout l’enlèvement de la fiancée de l’un d’eux, Isabelle d’Angoulême, pour en faire sa femme, va soulever les grands vassaux de L’Ouest de la France contre lui. Ceux-ci demandent réparation au Roi de France.
 
Il n’en faut pas plus à Philippe-Auguste pour convoquer Jean à la Cour, sachant qu’il ne viendra pas, ce qui lui donne l’occasion, un bon prétexte en tout cas, pour prononcer la commise, ou confiscation de tous les biens continentaux de Jean sans Terre… qu’il transfère à Arthur de Bretagne, le neveu de Jean, à charge pour lui de les conquérir. Pour ce faire, il lui envoie une aide militaire et un conseiller expérimenté, Guillaume des Barres.
Aliénor d’Aquitaine, retirée en l’abbaye de  Fontevraud, se hâte de rejoindre Poitiers pour défendre ses domaines. Elle fait une halte dans le château de Mirebeau (aux portes du Poitou) où elle est assiégée par son petit-fils Arthur.
Elle assiste, sans pouvoir y remédier, au déclin du pouvoir de son dernier fils. Jean sans Terre, après avoir fait tuer son neveu Arthur dans sa prison de Rouen, se montre incapable de maintenir son pouvoir sur la Normandie. Quelques semaines avant sa mort, le 6 mars 1204, elle doit apprendre que le roi de France s’est emparé de Château Gaillard.
 
Le 31 mars, Aliénor expire ; le lieu de son décès est aussi mystérieux que celui de sa naissance : Poitiers ou Fontevraud ?
38 - Jean sans Terre
laissez un commentaire en cliquant dessous
(*) commentaire(s)
version livre
article suivant
Haut de page
article précédent
Après avoir acquis une réputation de femme légère et frivole dans sa jeunesse (avec les troubadours et son oncle Raymond), après avoir comploté avec ses fils contre son époux, Aliénor s’est avéré être une Reine-Mère précieuse pour ses fils, que ce soit Richard ou plus tard Jean, et a soutenu l’un puis l’autre jusqu’au bout de ses forces, n’hésitant pas à quitter sa retraite et à s’aventurer sur les grands chemins jusqu’à un âge très avancé… Souvenez-vous qu’elle a rejoint Richard en route vers la croisade pour lui amener sa fiancée, elle est allée ensuite à Mayence amener la rançon de Richard. Pour aider Jean, Aliénor va jusqu’en Espagne chercher Blanche (voir plus haut), puis manque ensuite de se faire enlever par son petit-fils… Quelle femme active et courageuse tout de même ! Malgré ses erreurs, on a envie de dire : « chapeaux bas, Madame Aliénor ».
 
Sans elle, Jean sans Terre sera bien seul pour lutter contre le Roi de France. La diplomatie de sa mère va lui manquer cruellement. Comment va-t-il s’en sortir… ?  Nous le verrons la prochaine fois…
Je dédie ce site et cette histoire à Gérard Parlant, mon ami et fidèle soutien
Tous mes remerciements à Alain Brugnot, peintre, poète... et mon infatigable correcteur
Referencement gratuit de votre site.

SEO Tools

Tous droits réservés - 2009 - capucine11/Marie-Line Pelletier

hotel
capucine11 participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr

Annuaire et services