# # Robots.txt file for http://www.capucine11.com # Generated by www.iseom.com - see website for more SEO tools User-agent: * 16 - Saint-Martin évêque de Tours - Histoires en Pays de Loire
 
Devenu évêque le 4 juillet 371, Martin cherche à conserver le plus possible son ancienne vie. Il habite d’abord une petite cellule près de la cathédrale, mais il a peu de repos, car les fidèles viennent sans cesse le trouver. Comme il n’arrive pas à mener la vie monastique qu’il souhaite, il cherche un lieu de retraite près de Tours pour concilier sa vie d’évêque et de moine.
 
Il choisit un lieu solitaire et sauvage à 2 km de Tours, sur la rive droite de la Loire. C’est là qu’il fonde le monastère de Marmoutier.
Comme autrefois à Ligugé, il vit dans une cabane en bois, puis dans une grotte creusée dans le coteau, bientôt rejoint par 80 disciples, avec lesquels il va évangéliser les campagnes, d’abord en Touraine, puis dans toute la Gaule.
 
Pour ce faire, il emploie toujours la même méthode : destruction des temples païens et des idoles, construction d’une église ou d’un oratoire au même endroit, baptême des paysans et installation d’un prêtre sur place. C’est à Amboise qu’il installe ainsi la première église rurale de Touraine.
 
Un jour, après avoir détruit le temple d’un village, Martin veut détruire aussi l’arbre sacré, un pin, qui tient lieu d’idole. Les villageois protestent farouchement et comme il ne veut pas renoncer, un des païens le défie :
 
« Si tu as confiance en ton Dieu, nous couperons nous-mêmes cet arbre, à condition que tu sois dessous pour le recevoir dans sa chute. »
 
(9) Martin le prend au mot. On voit, sur cette image du vitrail, les moines attachés à l’arbre, Martin devant, du côté où l’arbre doit tomber. Mais au moment de sa chute, Martin lève la main pour faire le signe de croix et l’arbre s’abat de l’autre côté…un miracle!
Martin, moine exorciste de Ligugé, refuse de devenir évêque de Poitiers à la mort de son ami Hilaire.
 
Quelques années plus tard, Gatien, l’évêque de Tours, meurt à son tour. La réputation de Martin s’étant étendue jusqu’en Touraine, le peuple tourangeau le veut absolument comme leur nouvel évêque. Bien sûr, ils sont au courant de son refus à Poitiers, mais un homme averti en valant deux, ils imaginent un subterfuge pour l’amener dans leur ville :
 
Un certain Rusticius vient le trouver et le supplie de venir porter secours à sa femme gravement malade. Il est guérisseur, n’est-ce pas ? Martin accepte de le suivre… et tombe dans le piège ! Il est littéralement traîné de force dans la cathédrale et consacré évêque. Regardez la tête qu’il fait ! Pas franchement réjoui ! (6)
Il ne faut pas croire pour autant qu’il fait l’unanimité. Le haut-clergé de l’époque n’apprécie pas beaucoup son genre : on lui reproche son allure humble, ses habits malpropres et ses cheveux mal peignés, ses habitudes de pauvreté, d’ascétisme. En fait, il ne cède qu’à l’acclamation populaire.
 
Quant à Martin, maintenant évêque, il fait contre mauvaise figure bon cœur. C’est sans doute pour le consoler qu’un ange vient le visiter en songe la nuit suivante. (7)
laissez un commentaire en cliquant dessous
(*) commentaire(s)
article suivant
article précédent
Haut de page
Martin  exerce également son action d’évangélisateur hors de la Touraine. Ses nombreux voyages le conduisent dans toute la Gaule et en Europe.
 
C’est ce que nous verrons la prochaine fois…
16 - Saint-Martin évêque de Tours
Je dédie ce site et cette histoire à Gérard Parlant, mon ami et fidèle soutien
Tous mes remerciements à Alain Brugnot, peintre, poète... et mon infatigable correcteur
Referencement gratuit de votre site.

SEO Tools

Tous droits réservés - 2009 - capucine11/Marie-Line Pelletier

hotel
capucine11 participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr

Annuaire et services