# # Robots.txt file for http://www.capucine11.com # Generated by www.iseom.com - see website for more SEO tools User-agent: * 11 - Tombeau renaissance d'enfants royaux - Histoires en Pays de Loire
 
Il est en marbre de Carrare, d’un beau blanc laiteux, avec des incrustations de marbre noir sur les manteaux des enfants. La dalle sur laquelle reposent les gisants, les médaillons des petits côtés du sarcophage et les plaques de la base sont aussi en marbre noir. Imaginez également une autre base dans ce même marbre entre le sarcophage et son couvercle, aujourd’hui disparue.
Nous avons vu la dernière fois les tours Renaissance (XVIe) de la Gatienne. Dans la cathédrale se trouvent également un superbe tombeau et des orgues de la même époque.
laissez un commentaire en cliquant dessous
(*) commentaire(s)
Une chapelle abrite un magnifique tombeau. Il est composé d’un sarcophage supportant deux gisants (sculptures allongées). Mélange de styles français et italien, digne représentant de la « Renaissance française », le socle est sculpté par l’Italien Jérôme de Fiesole et les gisants par le neveu de Michel Colombe (grand architecte tourangeau) Guillaume Régnault.
article suivant
Haut de page
article précédent
Les gisants d’enfants sont accompagnés de deux anges porteurs d’oreillers et de deux autres porteurs d’écus, sur lesquels on peut voir des dauphins et des fleurs de lis.
 
Il s’agit du tombeau de deux enfants royaux :
 
           -       Charles Orland, mort à 3 ans,
           -       et son petit frère, Charles aussi, mort à 25 jours.
 
C’étaient les enfants du roi Charles VIII et de la reine Anne de Bretagne.
 
Princes héritiers, ils ont dans leur blason les fleurs de lis et les dauphins : la province du Dauphiné est réservée à l'héritier du trône de France, qui porte pour cette raison le titre de
« Dauphin ».
 
Morts en bas-âge (c’était le cas pour de nombreux enfants à l’époque), leur disparition prématurée, puis la mort du roi Charles VIII leur père, feront de la reine Anne une veuve sans héritier et l’obligeront, soit à le rester, soit à épouser le successeur de son époux.
 
En effet, pour contrôler, et même s’approprier le duché de Bretagne, Louis XI avait eu l’idée de cette alliance entre son fils Charles VIII et la duchesse Anne. Pour être sûr de conserver ce duché, un contrat de mariage très spécial précisait qu’Anne de Bretagne devrait épouser le roi suivant (si elle désirait se remarier) au cas où  Charles mourrait sans héritier…ce qui fut le cas.
 
A la mort de son époux, elle épousera donc Louis XII et sera ainsi la reine de deux rois. En contrepartie, la Bretagne bénéficie de privilèges particuliers. Certains subsistent encore aujourd’hui, qui se manifestent, par exemple, par la gratuité des autoroutes dans toute la Bretagne.
11 - Tombeau renaissance d'enfants royaux
Aux angles du sarcophage, sur les écus et la robe des enfants on retrouve les dauphins et les fleurs de lis.
 
Autour du sarcophage, une corde avec des nœuds : c’est la cordelière des franciscains, symbole de veuvage depuis Anne de Bretagne.
 
Ce tombeau se trouvait au milieu du chœur de la basilique Saint-Martin de Tours. Il est épargné à la révolution grâce à sa beauté et transporté par la suite dans la cathédrale.
Je dédie ce site et cette histoire à Gérard Parlant, mon ami et fidèle soutien
Tous mes remerciements à Alain Brugnot, peintre, poète... et mon infatigable correcteur
Referencement gratuit de votre site.

SEO Tools

Tous droits réservés - 2009 - capucine11/Marie-Line Pelletier

hotel
capucine11 participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr

Annuaire et services