# # Robots.txt file for http://www.capucine11.com # Generated by www.iseom.com - see website for more SEO tools User-agent: * 8 - La fin des Romains - Histoires en Pays de Loire
 
C’est le grand mur qui longe la « rue du Général Meusnier ».
 
Un autre vestige très bien conservé de ce rempart se trouve « rue du petit Cupidon », dans le jardin des archives départementales. Ici, la muraille possède encore une tour, mais aussi une poterne qui devait permettre le passage dans la cité d’une voie romaine.
 
On remarque d’ailleurs encore au sol deux profonds sillons, témoins du passage des   chariots.
Le poids de la fiscalité romaine entraîne des paysans gaulois pauvres à se révolter contre la domination romaine. On voit aussi se constituer des bandes armées de brigands, de soldats déserteurs, de paysans sans terre. C’est « la révolte des Bagaudes » (le mot bagaude vient du celte « bagad » qui signifie troupe, attroupement).
 
A tout cela s’ajoutent de nouvelles vagues d’invasions, des raids de Barbares : les Francs en particulier.
 
De nombreuses villes du Val de Loire, dont Caesarodunum (nom romain de Tours), sont dévastées et il devient urgent de se protéger. Alors très vite on construit des remparts, en utilisant les bâtiments existants.
 
C’est ainsi que l’amphithéâtre, du moins la moitié Sud de son mur extérieur, devient partie intégrante de l’enceinte gallo-romaine.
8 - La fin des Romains
laissez un commentaire en cliquant dessous
(*) commentaire(s)
Haut de page
Ah ! La gloire des Romains ! La belle « Pax Romana » (paix des Romains)!
 
Combien de bâtiments ou monuments en sont témoins !
 
Mais le peuple ? Le petit peuple ? Est-il heureux ? Qui finance tous ces travaux : les termes, l’amphithéâtre, les aqueducs, les nombreuses voies romaines… la Pile ? ... devinez !
 
Mais oui ! Tout le monde ! Nous n’avons pas inventé les impôts. Il apparaît qu’ils étaient déjà très lourds. Et les Gaulois restant …des Gaulois, on peut imaginer leur réaction !
article suivant
article précédent
Les révoltes et invasions ont poussé les Romains à se fortifier, mais il faut savoir qu’une infime partie de la ville se trouve ainsi mise à l’abri. Seuls les bâtiments importants, et probablement le quartier administratif sont protégés par ce rempart. (Le reste de la population n’a qu’à se débrouiller tout seul !)
 
On appellera ce quartier fortifié « la cité ».
Je dédie ce site et cette histoire à Gérard Parlant, mon ami et fidèle soutien
Tous mes remerciements à Alain Brugnot, peintre, poète... et mon infatigable correcteur
Referencement gratuit de votre site.

SEO Tools

Tous droits réservés - 2009 - capucine11/Marie-Line Pelletier

hotel
capucine11 participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr

Annuaire et services