# # Robots.txt file for http://www.capucine11.com # Generated by www.iseom.com - see website for more SEO tools User-agent: * 69 - L'Apocalypse : signification et contexte(texte) - Histoires en Pays de Loire
 
69 - L'Apocalypse :
Signification et contexte historique
C’est l’ensemble de tapisseries médiévales le plus important existant au monde, le plus prodigieux.
 
L’Apocalypse  fascine, a toujours fasciné, par ses dimensions tout d’abord et l’aspect titanesque de sa réalisation : 65 scènes, réparties sur 6 tentures faisant une longueur totale de 104 m sur quasiment 6m de haut.
 
775 m² de tapisserie, dans une galerie en « L » construite sur mesure, exprès pour elle, puisqu’aucune pièce du château d’Angers n’était assez vaste pour l’accueillir. C’était d’autant plus vrai à sa création que la tenture faisait 36m de plus (140m au total) avec 19 scènes supplémentaires, aujourd’hui manquantes, pour atteindre une superficie record de 850 m².
vues du château d'Angers
galerie en "L" abritant l'Apocalypse
il ne faut pas oublier dans l’apocalypse les forces du bien, exactement en nombre égal aux forces du mal : les témoins, les justes, la femme revêtue de soleil, le peuple fidèle, des anges musiciens joyeux.
La tenture fascine également par son sujet même : l’Apocalypse. Le dernier livre du nouveau testament, écrit par Saint Jean, reste un texte mystérieux, codé, plein de symboles et de références.
On se méprend bien souvent sur la signification du mot « apocalypse ». Pour la plupart il est synonyme de catastrophes. Le dictionnaire nous dit : « fin du monde catastrophique et terrible ».
 
Pourtant, si la tapisserie, par endroits, narre effectivement une série de catastrophes qui s’abattent sur les hommes, si des bêtes effrayantes, le dragon, Satan et des fléaux en nombre mettent à mal le peuple de Dieu,
Serions-nous dans l’erreur quand nous n’entendons que catastrophes, cataclysmes et autres horreurs en parlant d’apocalypse ? Nous réalisons vite qu’il faut nous débarrasser de nos préjugés pour comprendre ses subtilités et son message, le sens même du mot « apocalypse » et nous interroger sur la notion de fin du monde qu’il charrie.
En réalité, le mot « apocalypse » est la transcription d’un terme grec «apokalupsis» qui ne veut pas dire destruction mais enlèvement du voile, révélation, mise à nu et finalement c’est cette mise à nu du cœur de l’homme que l’on va trouver dans l’apocalypse.
L’Apocalypse est la révélation faite par Dieu aux hommes de choses cachées et connues de lui seul concernant l’avenir, révélation qu’il transmet à Saint Jean.
- « La myriade des cavaliers » où l’on aperçoit un personnage qui fait penser au prince noir, le fils aîné du roi d’Angleterre,
- A la fin aussi lorsque l’on voit le « Verbe de Dieu » (le Christ) qui chasse tous les ennemis parmi lesquels un Anglais coiffé du casque à l’anglaise.
Mais pourquoi ce choix de l’apocalypse par Louis d’Anjou ?
 
Rappelons-nous le contexte historique :
Nous sommes en pleine guerre de cent ans contre l’Angleterre. Les forces françaises dont celles du duc d’Anjou s’évertuent à reconquérir les territoires précédemment perdus. Les Anglais occupent une grande partie du territoire français. C’est aussi l’époque où la peste a tué à peu près un tiers de la population française et il s’ensuit une famine épouvantable qui a rendu le peuple extrêmement malheureux. De plus, beaucoup de gens se révoltent, aussi bien dans les villes avec Etienne Marcel à Paris que dans les campagnes avec les Jacques, sans parler des « grandes compagnies », ces routiers qui ravagent le pays… Bref ! La situation est extrêmement trouble !
 
La société médievale est une société sacrale, au sens où les gens sont convaincus de vivre dans un monde créé par Dieu, que ce monde reste habité par Dieu et que tous ces évènements tragiques sont des manifestations de la colère divine, des châtiments pour amener les hommes à la pénitence… On y voit les reflets des malheurs du temps…
 
On peut penser que Louis d’Anjou a voulu donner à ses contemporains un message d’espoir : il faut se comporter en bons chrétiens, à terme nous serons sauvés, et aux chevaliers : soyez de bons chevaliers et à la fin nous gagnerons la guerre contre l’Angleterre, nous aurons une vie meilleure.
 
Enfin, faites ce que je dis, mais pas ce que je fais… après, il est vrai, s’être bien battu contre les Anglais et les routiers, n’oublions pas qu’il a quitté la France, laissant ses frères se débrouiller avec de nombreuses révoltes,  pour aller chercher une couronne à Naples… qu’il n’aura pas ! Il n’est d’ailleurs peut être pas là quand la tapisserie est achevée et livrée ; il part en Italie en 1382, date présumée de la livraison de la tapisserie. L’a-t-il vue au moins ?
 
Bien que le texte de l’apocalypse soit écrit par Saint Jean, donc à l’époque romaine, de nombreuses allusions à l’envahisseur anglais sont visibles sur la tapisserie, un anachronisme intéressant qui nous fait dire qu’elle est d’actualité à toute époque difficile. L’apocalypse est intemporelle, son texte nous décrit la destruction d’un monde ancien, celui de nos peurs, de nos détresses et nous annonce un monde nouveau, nous montre ce chemin-là, un chemin de vie qui nous fait passer de l’ombre à la lumière. C’est tout ce périple qui est décrit dans l’apocalypse.
L’allusion aux Anglais est visible à plusieurs endroits :
Edouard III
-Mais la référence la plus évidente, la plus osée, réside dans le visage donné à Abaddon (l’ange exterminateur de l’abîme), roi des sauterelles démoniaques, prince de l’enfer, visage plus que ressemblant avec celui du roi d’Angleterre Edouard III.
cliquez à droite pour un accompagnement musical
A partir des croisades, le goût pour la tapisserie se répand.
 
Le duc Louis d’Anjou ne fait pas exception à la règle et nous savons d’ailleurs qu’il était un grand amateur d’objets d’art… au point de dépenser des sommes folles pour satisfaire son goût du luxe et des belles choses… même en pleine guerre de cent ans !
 
Quand il commande une tenture à Nicolas Bataille, réputé pour être le meilleur lissier de Paris de l'époque, on peut s’attendre à une belle œuvre et à ce qu’il ne fasse pas preuve de modestie. Mais la réalité dépasse nos espérances et la tenture de l’Apocalypse sera grandiose, un vrai chef d’œuvre.
laissez un commentaire en cliquant dessous
(*) commentaire(s)
« Sauvés de l’occupation anglaise » : Voilà comment les Chrétiens du moyen âge lisent la tenture : un livre d’images géant qui renforce leur foi et leur espérance en un monde débarrassé des Anglais.
 
Peut-on alors voir la tenture comme un outil d’instruction ? Un « média » à destination du peuple ?
 
Il s’agit d’une œuvre d’art faite pour être vue. Jusque là, l’apocalypse est représentée partiellement sur des chapiteaux, des tympans d’église ou des manuscrits plutôt réservés à des érudits. Cette fois-ci elle est représentée globalement et a été exposée à plusieurs reprises mais pour des familiers de la cour du duc d’Anjou, donc malgré tout un « média » à destination limitée… en tout cas à l’époque où elle appartenait à la famille d’Anjou. Ce sera sans doute différent plus tard quand elle sera exposée dans la cathédrale pour les grandes cérémonies (Pâques, la Toussaint,  la Pentecôte, Noël)… et ainsi visible par tout le monde.
 
Mais nous verrons son périple la prochaine fois…
Je dédie ce site et cette histoire à Gérard Parlant, mon ami et fidèle soutien
Tous mes remerciements à Alain Brugnot, peintre, poète... et mon infatigable correcteur
Referencement gratuit de votre site.

SEO Tools

Tous droits réservés - 2009 - capucine11/Marie-Line Pelletier

hotel
capucine11 participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr

Annuaire et services