# # Robots.txt file for http://www.capucine11.com # Generated by www.iseom.com - see website for more SEO tools User-agent: * 75 - Le petit livre et les deux témoins (texte) - Histoires en Pays de Loire
 
75 - Apocalypse :
le petit livre et les deux témoins
cliquez à droite pour un accompagnement musical
Chaque fois qu’une trompette a sonné (dans l’article précédent), le ciel s’est ouvert en réponse aux prières des martyrs (nous en avons déjà entendu six) pour envoyer des fléaux aux hommes qui n’étaient pas marqués du sceau de Dieu.
 
Cette fois, le ciel s’ouvre à Jean pour lui montrer un ange tenant un livre. Descendu du ciel et surmonté d’un arc-en-ciel, signe d’alliance avec Dieu, il pose un pied sur la mer et l’autre sur la terre :
 
« L’ange cria d’une voix forte comme rugit un lion. Quand il cria, les sept tonnerres firent entendre leurs voix. »
 
Jean s’apprête à écrire ce qu’il entend mais une voix lui dit :
 
« Scelle ce qu’ont dit les sept tonnerres mais ne l’écris pas. »
Jean prend le livre et l’avale. Le livre est doux dans sa bouche quand il annonce le triomphe  de  l’Eglise  et le royaume de Dieu :  la
« Jérusalem Céleste », mais amer dans ses entrailles car il doit porter le message et ne sait que trop qu’il va risquer sa vie en le faisant ; rappelez-vous qu’il est prisonnier sur l’île de Patmos à cause justement de ses prophéties, or il lui est demandé de continuer à prophétiser sur de nombreux peuples et ce qu’il a à annoncer ne sera pas du goût de tout le monde car les chrétiens sont encore persécutés et de plus, il doit prédire aussi les souffrances qui doivent précéder le triomphe de Dieu.
Sur la tapisserie, les deux témoins figurent deux fois pour décomposer la séquence tout en économisant une scène. A gauche, l’un des témoins crache du feu, le 2ème lève le bras, le passe à travers les nuages pour fermer la porte du ciel (ici la porte d’un temple) ; à droite les deux témoins ensemble changent l’eau en sang.
Ici le détail de cette même scène montre l’envers de la tapisserie et fait ressortir les robes : un jaune d’or magnifique pour l’une, couleur de lumière, et l’autre verte pour l’espérance.
Sur cette scène apparaît aussi pour la première fois un fond parsemé de mille fleurs (voir article 71 – L’Apocalypse : histoire de la tenture- 2ème partie )… Rappelez-vous… Quand la tapisserie en est à cette scène de sa fabrication, elle a perdu l’espoir d’être un cadeau papal, elle n’a plus besoin de rester sobre et peut donc se laisser aller aux fantaisies à la mode de cette époque (nous sommes au XIVe siècle), dont font partie les fonds chargés de mille fleurs. Ils ne seront désormais plus unis.
Reprenons les visions de Jean…
 

Une fois leur mission accomplie, les deux témoins sont vaincus et tués par la bête sortie de l’abîme, Abaddôn.
Mais après les trois jours et demi, les deux témoins ressuscitent :
 
« Un esprit de vie venant de Dieu entra en eux (ici, ce sont deux colombes). Ils se tinrent sur leurs pieds et une grande crainte s’empara de ceux qui les voyaient. Puis les témoins entendirent du ciel une voix qui leur disait : « montez ici ». Alors, ils montèrent au ciel dans la nuée et leurs ennemis les virent. A cette heure-là, il y eut un grand tremblement de terre et la dixième partie de la ville tomba ; 7000 hommes furent tués, les autres furent effrayés et rendirent gloire à Dieu. »
Là encore, tout y est sur la tapisserie : l’esprit de vie avec les deux colombes, les deux témoins qui se redressent comme tirés par les colombes, au-dessus d’eux le bas de leurs robes encore visibles quand ils montent au ciel, deux personnages effrayés et le tremblement de terre qui s’ensuit.
 

Le second malheur est passé mais le troisième malheur vient bientôt.
 
« Le 7ème ange sonna de la trompette. Il y eut dans le ciel des voix fortes qui disaient : Le royaume du monde est remis à notre seigneur et à son Christ. Il règnera aux siècles des siècles. »
 
Les 24 vieillards assis devant Dieu sur leurs trônes se prosternent devant le temple de Dieu qui s’ouvre dans le ciel et annoncent l’imminence du jugement dernier :
 
« Les nations se sont irritées mais ta colère est venue, le temps est venu de juger les morts, de récompenser tes serviteurs les prophètes, les saints et ceux qui craignent ton nom, les petits et les grands et de détruire ceux qui détruisent la terre.»
Sur la tapisserie, la scène est représentée comme un dessin animé, avec le livre représenté deux fois, quand Jean le prend et quand il l’avale. Hennequin de Bruges a rajouté aussi un autre ange qui vient soutenir ou encourager Jean à avaler le livre. Peut-être lui dit-il ainsi qu’il sera là pour l’aider dans sa mission… ?
 

Maintenant Jean est assis. Un ange lui donne un roseau et une voix lui dit :
La voix continue :
 
« Je donnerai à mes deux témoins le pouvoir de prophétiser, revêtus de sacs, pendant 1260 jours (donc 42 mois) ; ce sont les deux oliviers et les deux chandeliers qui se tiennent devant le seigneur de la terre. »
 
Selon Zacharie (roi d’Israël), les sept lampes sont les yeux de Dieu qui veillent sur toute la Terre. Le chandelier à sept branches (donc les sept lampes) est encadré de deux oliviers qui fournissent l’huile aux lampes.
 
Envoyés directement par Dieu, les deux témoins reçoivent un grand pouvoir pendant le temps de leur prophétie :
 
« Si quelqu’un veut leur faire du mal, du feu sort de leurs bouches et dévore leurs ennemis ; si quelqu’un veut leur faire du mal, il faut qu’il soit tué de même manière ; ils ont le pouvoir de fermer le ciel afin qu’il ne tombe point de pluie pendant les jours de leur prophétie ; ils ont le pouvoir de changer les eaux en sang et de frapper la terre de toute espèce de plaie chaque fois qu’ils le voudront. »
« Lève-toi ; mesure le temple de Dieu, l’autel et ceux qui y adorent, mais le parvis extérieur du temple, laisse-le en dehors et ne le mesure pas car il a été donné aux nations (celles qui rejettent Dieu) et elles fouleront aux pieds la Ville Sainte pendant 42 mois ».
Leurs cadavres sont exposés « sur la place de la grande ville,  là-même où leur seigneur a été crucifié ».
 
C’est sans doute Rome ; la ville est appelée symboliquement Sodome et Egypte en raison de ses deux crimes majeurs : l’impudicité et l’oppression des fidèles du Christ.
 
« Les hommes des « nations » (les impies) verront le cadavre des deux témoins pendant trois jours et demi et ils ne permettront pas que leurs cadavres soient mis dans un sépulcre. A cause d’eux les habitants de la terre se réjouiront et seront dans l’allégresse ; ils s’enverront des présents les uns aux autres parce que ces deux prophètes ont tourmenté les habitants de la terre. »
laissez un commentaire en cliquant dessous
(*) commentaire(s)
Pour mieux rivaliser avec Dieu, Satan va encore attaquer sous l’aspect de trois dragons… que nous verrons la prochaine fois…
L’ange lève alors sa main droite vers le ciel et jure « par le créateur du ciel et de toutes choses » qu’il n’y a plus de temps et que le jour où le 7ème ange sonnerait de la trompette, le mystère de Dieu s’accomplirait, comme il l’a annoncé à ses serviteurs les prophètes.
 
Puis la voix qu’il avait entendue du ciel lui parle à nouveau et dit :
 
« Va, prends le petit livre ouvert dans la main de l’ange ; prends-le et avale-le. Il sera amer à tes entrailles mais dans ta bouche il sera doux comme du miel. »
Je dédie ce site et cette histoire à Gérard Parlant, mon ami et fidèle soutien
Tous mes remerciements à Alain Brugnot, peintre, poète... et mon infatigable correcteur
Referencement gratuit de votre site.

SEO Tools

Tous droits réservés - 2009 - capucine11/Marie-Line Pelletier

hotel
capucine11 participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr

Annuaire et services